Quatre musulmans surveillent symboliquement une église durant la messe

C’est un geste symbolique largement applaudi par les catholiques présents. Ce dimanche matin, quatre habitants du Mâconnais, de confession musulmane, ont surveillé l’église Notre-Dame-de-la-Paix de Mâcon, durant la messe. Un acte qui fait suite à l’attentat de mardi, où un prêtre a été égorgé dans une église, près de Rouen. Retour en images. Plus d’informations lundi dans l’édition Mâcon du JSL et sur le web.

photo-j-m-1469961584SAMIRISMAILZOUBEIRLES QUATRESNOUREDDINE

VERTUS ET BIENFAITS DE LA PASTÈQUE

pasteque

Composée à plus de 90 % d’eau, la pastèque est le fruit de l’été par excellence ! En smoothie, salade, ou nature, elle vous rafraîchira même pendant les grosses chaleurs !

  • Gorgée d’eau

Composée à 92% d’eau, la pastèque est le fruit idéal pour prévenir la déshydratation. Sa pulpe rouge permet de rafraîchir et de purifier l’organisme. Peu sucrée, elle est également très peu calorique et peut ainsi être consommée tout l’été sans crainte pour votre ligne.

 

 

  • Source de sodium et de potassium

Un perte importante de sodium et de potassium dûe à la transpiration peut entraîner nausées, déshydratation, crampes musculaires ou encore vertiges. Ainsi, en période de forte chaleur consommer de la pastèque compense ces pertes et en réduit les risques liés.

  • Le plein de vitamines

Source de vitamine C, la pastèque est bonne pour le système immunitaire. Elle favorise également la bonne santé des dents, des gencives, et aide à prévenir les dommages cellulaires. Sa teneur en vitamine B6 intervient dans le métabolisme énergétique et participe à la formation des tissus. Enfin, la vitamine A contenu dans ce fruit renforce les yeux.

  • Stimulant sexuel

A ce jour, la pastèque est la source de citrulline la plus connue. Au Texas, des chercheurs ont démontré que cet acide aminé favoriserait la dilatation des vaisseaux sanguins. Consommé en grande quantité, la pastèque aiderait donc à la fonction érectile.

  • Diurétique naturel

La pastèque est le fruit le plus diurétique et permet de lutter contre la rétention d’eau. Consommé en grande quantité, il peut s’avérer être un puissant laxatif et peut aider à réguler la flore intestinale.

  • Vertus dermatologiques

Le lycopène, un antioxydant contenu dans la pastèque, permettrait d’améliorer la capacité des cellules de la peau à se protéger des rayons ultra violet et donc de diminuer les risques de coups de soleil. Elle permettrait également d’hydrater la peau en profondeur.

MÂCON : Temps de recueil en hommage au père Hamel, et à toutes les victimes d’attentats – « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux »

SONY DSC

Entre 150 et 200 personnes se sont rassemblées ce midi à la cathédrale Saint-Vincent pour un hommage et un temps de prière. Un rassemblement à l’esprit oeucuménique, sous surveillance policière.

L’association pour la culture, la science, et l’éducation, l’ACSE, représentant le groupe interreligieux de Mâcon a pris la parole. Son représentant, Monsieur Kaygisyz, a lu avec émotion la première sourate du Coran, celle qui introduit de nombreuses prières : « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Louange à Allah, le Seigneur des univers. »
Le père Bachelet qui officiait, accompagné des pères Labruyère, Dussauge, et Lagrange, a parlé au nom des musulmans de France, pour dire « leur profond deuil, et leur sidération, contre des actes blasphématoires, désignés comme tel dans le Coran lui-même », et dire également que « L’Eglise de France est touchée au plus profond d’elle-même ».

Le message est clair : il y a des massacres, des tueries, il y a eu mardi matin à Saint-Etienne du Rouvray, commune aussi tranquille que peut l’être Mâcon, l’assassinat d’un prêtre d’un vieil homme, vulnérable, et tout ceci ne saurait s’exécuter au nom d’une religion, quelle qu’elle soit. « Le monde est en guerre, mais toutes les religions veulent la paix. », ce qu’elles n’ont du reste pas toujours voulu. Réaffirmer l’espérance et la foi, réaffirmer l’amour et la fraternité, c’est résister à l’immense régression à laquelle les attentats invitent.

A l’extérieur de la cathédrale, polices nationale et municipale, la BAC.
Les gens sont ressortis souvent émus, voulant rejoindre ce groupe interreligieux, apporter leur part à l’édifice, rester dans des mouvements de construction, coûte que coûte.

Ce dimanche, quelques musulmans viendront garder l’Eglise Notre-Dame de la Paix pendant la célébration.
Symboliquement.

Les croyants veulent la Paix

Photo réunion

Photo Réunion interreligieuse du 27 juillet

Réuni ce mercredi 27 juillet, le groupe inter-religieux de Mâcon,
composé de femmes et hommes de foi, chrétiens et musulmans, a décidé de communiquer le message suivant :

« Par deux fois ces derniers jours, notre pays a été frappé par la violence exercée par des hommes fanatisés : violence tuant et blessant aveuglément des dizaines de personnes rassemblées pour un moment de fête à Nice le 14 juillet, assassinat délibéré d’un prêtre et de quelques personnes rassemblées pour célébrer Dieu à Saint Etienne du Rouvray ce 26 juillet.

 Nos pensées vont vers ces hommes et ces femmes tuées ou blessées, victimes de la barbarie, vers leurs proches anéantis par l’expression de cette haine inhumaine, vers ces témoins traumatisés par ce qu’ils ont vu.
Nos prières, confiées ensemble au Dieu de miséricorde que nous professons,
veulent être l’expression de notre compassion pour chacun et chacune de ces frères et sœurs en humanité.
Nous y associons également les victimes des attentats qui ont frappé ces jours d’autres pays (Allemagne et Afghanistan notamment).
Nous présentons enfin à Dieu les sentiments que nous pouvons légitimement ressentir à l’égard de leurs assassins, et nous confions à Sa miséricorde ces derniers, qui sont aussi des êtres humains, ainsi que leurs familles accablées.

 Notre groupe, dont l’objectif premier est de favoriser une respectueuse connaissance de la foi de l’autre, et d’apprendre à vivre et faire ensemble dans la cité, dans le respect du principe de la liberté de conscience, de la laïcité et des lois de notre République, est doublement touché par ces drames.

 Premièrement en tant que citoyennes et citoyens de France :
les visées des commanditaires de ces actes barbares sont à l’exact opposé de ce que nous voulons vivre.
Ne cherchent-ils pas à répandre, au-delà de la terreur que peut provoquer la multiplication de tels actes, la peur de l’autre, de celui qui est différent de moi par son origine, sa couleur de peau, sa langue, sa culture, sa foi ou ses convictions philosophiques ?
Par delà la réponse sécuritaire, nous souhaitons pour notre part réaffirmer
que les réponses  au piège qui nous est collectivement tendu doivent aussi être dans la lutte contre la pauvreté, l’exclusion, l’injustice sociale et dans l’éducation et l’apprentissage de la rencontre de l’autre différent de moi. Car ce sont les conditions du vivre et faire ensemble.
Ce sont les conditions de cette belle mais si fragile valeur de la République : la Fraternité ! ».

 Deuxièmement en tant que femmes et hommes de foi :
le fait que ces assassins puissent penser agir ainsi au nom de Dieu
pour gagner un paradis promis par des commanditaires sans scrupule nous interpelle douloureusement.
Nous ne pouvons que réaffirmer avec conviction que tuer au nom de Dieu est méconnaître et outrager ce Dieu auquel nous croyons dans la diversité des expressions de notre foi.

 Ensemble nous réaffirmons notre foi en la bonté de Dieu, de l’homme et en notre espérance d’un monde meilleur.

 

PASSEZ UN ÉTÉ FRAPPÉ À MÂCON

Image-de-une-dossier-du-mois-ete-frappe-2016_medium

Quelle attitude doit on adopter face à l’attentat perpétré à Nice ? Cette vidéo est d’actualité.