ISLAM : LE MESSAGER

Orphelin de père puis, peu après sa naissance, de mère, MOHAMED naît en 570, à La Mecque. A sa mort, en 632, à Médine, des suites d’une maladie, il a accompli une oeuvre immense. Prophète de l’islam, unificateur des tribus d’Arabie et créateur du premier califat musulman, il est à l’origine de la troisième religion du Livre. Sous l’impulsion de ses successeurs, l’islam se propage à travers le monde et devient le ciment d’un immense empire.

L’histoire spectaculaire de l’ascension de l’islam débute par la vie extraordinaire du prophète MOHAMED (sws), détenteur d’un message simple mais révolutionnaire. Ce premier épisode évoque la révélation et les premiers écrits du Coran, la création de la première mosquée, les persécutions endurées par les premiers musulmans et les grandes batailles menées par MOHAMED (sws) et ses successeurs pour établir la nouvelle religion. La fulgurante expansion religieuse, culturelle et politique de l’islam submerge la Perse et Byzance, créant un nouvel empire plus étendu que celui de Rome.

Juifs et musulmans fêtent le nouvel an en même temps

fetes de fin d'année

Roch Hachana (le nouvel an juif) et Raas Assana (le nouvel an musulman) coïncident cette année avec la journée internationale pour la paix fixée au 21 septembre par l’ONU.

Les juifs fêtent dès le soir du mercredi 20 septembre (à 19 h 34), et jusqu’au vendredi 22 septembre, Roch Hachana, littéralement « tête de l’année », le premier jour de l’année juive – 5778, cette année – qui rappelle le jour où Dieu a achevé la création du monde.

C’est aussi le jour du souvenir de la ligature d’Isaac. La liturgie de ce jour est marquée par les sonneries du chofar, un instrument taillé dans une corne de bélier qui invite à accomplir la Techouvale « retour » à Dieu.

Cette fête inaugure une période de dix jours, qualifiés de « redoutables », durant lesquels chacun est invité à se mettre en paix avec lui-même, son prochain et avec Dieu, avant la fête de « Yom Kippour », le « grand pardon », qui sera célébré les 29 et 30 septembre prochains. Kippour marque le jour où Dieu a pardonné aux enfants d’Israël la faute du veau d’or. « Lorsque les Hébreux sortent d’Égypte, ils reçoivent une ’mitsva’, un premier commandement, qui définit à lui seul l’avenir de ce peuple d’esclaves qui accède à la liberté :’Ce mois sera pour vous le premier des mois’», a expliqué le grand rabbin de France, Haïm Korsia, dans son message de voeux aux fidèles juifs à l’occasion de cette fête.

Des fêtes religieuses qui coïncident avec la journée mondiale pour la paix

Chez les musulmans, Raas Assanaqui ouvre Muharram, le premier mois du calendrier islamique, fera entrer, jeudi 21 ou vendredi 22 septembre (suivant la décision du Conseil français du culte musulman, après observation de la position de la lune), la communauté musulmane dans l’année 1439 de son ère. Son point de départ s’appuie sur l’hégire, (hijra signifiant « exil » en arabe), l’émigration du prophète Mohammed de La Mecque vers la ville de Médine, en 622, un périple aux origines de la fondation de l’islam.

Anouar Kbibech, président du Rassemblement des musulmans de France, a adressé dans un communiqué « ses meilleurs vœux à nos concitoyens de confession juive », qui fêtent également leur nouvelle année ces jours-ci.

Ces deux fêtes religieuses coïncident cette année avec la journée internationale pour la paix, fixée au jeudi 21 septembre par l’ONU, a relevé l’association Artisans de paix. Le thème de cette journée en 2017 est « Ensemble pour la paix : respect, dignité et sécurité pour tous ».

Birmanie, le massacre des musulmans

Myanmar-Muslims-Seek-Refuge-10-450x299

Cher frère, chère soeur,

devant les massacres et l’épuration ethnique dont sont victimes nos frères en Birmanie, de nombreuses mosquées de France ont décidé d’organiser ce vendredi 22 septembre une collecte au profit de cette minorité martyre. L’ACSE se joint à cet appel en procédant à une collecte d’argent immédiatement après la prière du vendredi.
Noureddine OMAR

LES INSCRIPTIONS AU COURS DE LANGUE ARABE DÉBUTENT AU MOIS DE SEPTEMBRE.

VOUS POUVEZ GAGNER DU TEMPS EN REMPLISSANT LES FICHES D’INSCRIPTIONS EN LES TELECHARGEANT.
ALLEZ DANS LA RUBRIQUE COURS => ENSEIGNEMENTS ET FORMATIONS => PUIS SELECTIONNEZ LA FICHE.
Cours de langue arabe copie

Fini les vacances, c’est la rentrée !

Vacances-productivite-710x434

Fini les grandes vacances. L’été, même si le soleil n’était pas au rendez-vous pour certains, nous a permis de vivre autrement pour notre plus grand bien. Même pour celles et ceux qui n’ont pas voyagé, nous avons rechargé nos batteries. Mais voilà que la rentrée arrive…

Les rythmes vont changer et la pression de l’efficacité au travail, à la maison, pour soi et pour les enfants refait surface. Place au stress de la rentrée …

La reprise du travail, préparer la rentrée scolaire des enfants après les congés d’été, s’avèrent parfois difficile. Et s’accompagnent souvent d’un petit coup de blues.

C’est normal. La rentrée scolaire et professionnelle est une période de transition. On passe d’un état de grande liberté à un environnement de grande contrainte. Une période d’ajustement est donc nécessaire pour changer ses habitudes, et aussi pour que cette mélancolie s’estompe…

Voici quelques conseils pour bien commencer la rentrée

 

Rester serein et retrouver ses repères

On commence en douceur en rappelant qu’il y a un temps pour les vacances, et un temps pour le travail. Les vacances se terminent, c’est un fait, mais il y en aura d’autres, si Dieu nous le permet. Après deux mois, c’est normal de s’y remettre.

Une fois rentrés, reposés de nos « belles » vacances, il faut déballer les valises, ranger, laver le linge … c’est la pagaille à la maison et le retour s’avère moins drôle. On en déprimerait presque.

Pourtant, il est bien de commencer cette rentrée avec un espace de vie respirant la propreté et sans désordre. On dit que la maison est notre seconde peau. Une sorte d’extension de soi. Rangez les choses, autour de vous et dans votre esprit. Jetez (ou donnez) ce qui vous encombre mentalement et visuellement. Sentez vous bien dans l’endroit où vous vivez. Une maison propre et rangée donne cette sensation de vie qui circule. Vous verrez, votre humeur changera du tout au tout.

Ensuite, notez tout ce que vous devez faire en hiérarchisant les priorités et donnez vous des objectifs à réaliser chaque jour (les courses, tri, répondre aux mails, rendez-vous…). Vous serez ainsi bien organisé et satisfait de vous sentir efficace. Ne vous mettez surtout pas en situation d’être débordé, faisant tout à la dernière minute et stressé de ne pas y arriver. Essayez d’anticiper le plus possible. Si nécessaire, aidez vous d’un agenda !

Réadapter son sommeil

C’est le point le plus important pour être en forme au moment de la reprise du travail au bureau ou à l’école. L’horloge biologique s’est adaptée à un rythme plus léger. Pendant les vacances, on dort plus, on se lève plus tard, on est beaucoup plus décontracté. Au moment de la reprise, on le sait, le réveil sera plus matinal. Il est donc important de se coucher à une heure raisonnable pour conserver la même durée de sommeil. Et pour les gros dormeurs commencez à mettre un réveil un peu plus tôt chaque jour. Le corps se réadapte tout doucement, et le lever sera nettement plus facile.

Cependant, pour les plus jeunes, la phase de réadaptation est particulièrement importante. Les adolescents ont tendance à se mettre en « retard de phase », c’est-à-dire à avoir un sommeil retardé. Il faut leur faire retrouver des bornes de sommeil, en les faisant coucher plus tôt et en les forçant à se lever le matin. Au moins cinq jours avant. Et surtout ne pas s’y prendre à la dernière minute. Selon Yvan Touitou, chronobiologiste, « les parents devraient commencer à imposer un retour aux horaires « normaux » cinq jours avant la reprise des cours. Ce sont ces bornes du sommeil qui déterminent la synchronisation de notre horloge. Sans cela, les enfants sont fatigués et ont plus de chances d’avoir de piètres performances scolaires. »

Rester positif et continuer à se faire plaisir

Le mot d’ordre : dédramatiser la rentrée. La rentrée ne sonne pas le glas de tous les plaisirs que l’on s’octroyait en vacances. Au contraire, il est important de prendre du temps pour soi, en famille ou entre amis et de ne pas faire l’impasse sur les moments de détente, surtout la semaine de reprise. Pourquoi ne pas organiser une sortie en famille ou un dernier pique-nique au soleil ? Du beau temps est prévu pour le week  end prochain, si Dieu le veut. L’idée est de ne pas s’oublier.

Les vacances ont été l’opportunité de mettre en place de nouvelles pratiques positives sur notre moral, notre santé, nos relations (sorties, visites, détente…)… Rien ne nous empêche de prolonger ces bonnes habitudes en dehors de l’été, surtout si elles nous font du bien. La rentrée ne signifie pas oublier les périodes de répit, on peut toujours s’accorder des moments de plaisir. Dieu merci, il y a encore les week end ! Et aussi les jours de la semaine, pour ceux qui trouvent le temps

Restons donc positif ! Et pensez aux amis, à votre entourage que vous avez hâte de retrouver et qui vous font aimer leur bonne compagnie, votre travail, votre participation … à leur côté et qui donne un sens à votre vie. Vous verrez ainsi (peut être) votre stress s’envoler ! Et estimez-vous heureux d’être toujours là pour vivre la rentrée !