HADITH DE LA SEMAINE

Ayy√Ľb Ibn M√Ľs√Ę a rapport√© d’apr√®s son p√®re¬† et son grand-p√®re que le Messager de Dieu a dit :

¬ę Jamais un¬† p√®re n’a fait √† son enfant meilleur pr√©sent qu’une bonne √©ducation ¬Ľ[ Rapport√©¬† par At-Tirmidh√ģ ]

Ce que dit le Coran sur le développement embryonnaire humain

Dans le Coran, Dieu parle des différents stades du développement embryonnaire humain:

¬†Nous avons certes cr√©√© l’homme d’un extrait d’argile, puis Nous en f√ģmes une goutte de sperme dans un reposoir solide.¬† Ensuite, Nous avons fait du sperme unealaqah¬†(sangsue, chose suspendue, caillot de sang), et de la¬†alaqah¬†Nous avons cr√©√© unemoudghah¬†(substance m√Ęch√©e)…¬†1¬†(Coran, 23:12-14)

Littéralement, le mot arabe alaqah a trois sens: (1) une sangsue, (2) une chose suspendue, et (3) un caillot de sang.

Si nous comparons une sangsue √† un embryon √† l’√©tape de la¬†¬†alaqah, nous d√©couvrons des similarit√©s entre les deux2, comme nous pouvons le voir sur l’illustration 1.¬†¬†De plus, l’embryon qui est √† cette √©tape de son d√©veloppement se nourrit du sang de la m√®re, comme la sangsue se nourrit du sang de ceux sur qui elle se fixe.3

Illustration 1

Illustration 1:¬†Dessins illustrant les similarit√©s, au niveau de l’apparence, entre une sangsue et un embryon humain au stade appel√©¬†alaqah. (Le dessin de la sangsue est tir√© de l’ouvrage¬†Human Development as Described in the Quran and Sunnah¬†[Le d√©veloppement humain tel que d√©crit dans le Coran et la Sounnah], Moore et al., p. 37, adapt√© de¬†Integrated Principles of Zoology¬†[Principes g√©n√©raux de zoologie], Hickman et al..¬†Le dessin de l’embryon est tir√© de¬†The Developing Human¬†[L’humain en d√©veloppement], Moore et Persaud, 5e √©dition., p. 73.)

Le deuxi√®me sens du mot¬†alaqah¬†est “une chose suspendue”.¬† C’est ce que nous pouvons voir sur les illustrations 2 et 3: l’embryon en suspension dans l’ut√©rus de la m√®re, au stade de la¬†alaqah.

Illustration 2:¬†¬†Nous pouvons voir, sur ce diagramme, la suspension de l’embryon dans l’ut√©rus de la m√®re, au stade de laalaqah. (The Developing Human[L’humain en d√©veloppement], Moore et Persaud, 5e √©dition., p. 66.)¬† (Cliquez sur l’image pour l’agrandir.)

Illustration 2  (Cliquez ici pour agrandir)

   
Illustration 3:¬†Sur cette photomicrographie, nous pouvons voir la suspension d’un embryon (B) au stade de la¬†alaqah(√Ęg√© d’environ 15 jours) dans l’ut√©rus de la m√®re.¬† La grandeur r√©elle de l’embryon est d’environ 0,6 mm. (The Developing Human[L’humain en d√©veloppement], Moore, 3e √©dition., p. 66, adapt√© de¬†Histology[Histologie], Leeson et Leeson.)

Illustration 3

Le troisi√®me sens du mot¬†alaqah¬†est “caillot de sang”.¬† L’apparence externe de l’embryon et de ses sacs au stade de la¬†alaqah¬†est tr√®s similaire √† celle d’un caillot de sang.¬† Cela est d√Ľ √† la pr√©sence de quantit√©s de sang relativement √©lev√©es dans l’embryon au cours de ce stade4¬†(voir illustration 4).¬† Aussi, durant ce stade, le sang contenu dans l’embryon ne commence pas √† circuler avant la fin de la troisi√®me semaine.5¬† Donc, l’embryon, √† ce stade, est comme un caillot de sang.

Illustration 4:Diagramme du syst√®me cardio-vasculaire rudimentaire d’un embryon au stade de laalaqah. L’apparence externe de l’embryon et de ses sacs est similaire √† celle d’un caillot de sang; cela est d√Ľ √† la pr√©sence de grandes quantit√©s de sang dans l’embryon. (The Developing Human[L’humain en d√©veloppement], Moore, 5e √©dition., p. 65.)¬† (Cliquez sur l’image pour l’agrandir.) Illustration 4  (Cliquez ici pour agrandir)

Ainsi, les trois sens du mot¬†alaqah¬†correspondent exactement aux descriptions de l’embryon au stade de laalaqah.

Le stade suivant, mentionn√© dans le verset, est le stade de la¬†moudghah.¬† Le mot arabe¬†moudghah¬†signifie “substance m√Ęch√©e”. ¬† Si quelqu’un m√Ęchait un morceau de gomme √† m√Ęcher et le comparait √† un embryon au stade de la¬†moudghah, il verrait que l’embryon, √† ce stade, prend l’apparence d’une substance m√Ęch√©e.¬† Cette ressemblance est d√Ľe aux somites sur le dos de l’embryon qui ressemblent, en quelque sorte, √† des traces de dents dans une substance m√Ęch√©e.6¬†(voir illustrations 5 et 6).

Illustration 5:Photographie d’un embryon au stade appel√©moudghah¬†(√Ęg√© de 28 jours).¬† L’embryon, √† ce stade, prend l’apparence d’une substance m√Ęch√©e¬† √† cause des somites situ√©s sur le dos qui ressemblent √† des traces de dents dans une substance m√Ęch√©e.¬† La grandeur r√©elle de l’embryon est de 4 mm. (The Developing Human[L’humain en d√©veloppement], Moore et Persaud, 5e √©dition., p. 82, du Professeur Hideo Nishimura de l’Universit√© de Kyoto, √† Kyoto (Japon).) Illustration 5
   
Illustration 6:¬†Lorsque nous comparons l’apparence d’un embryon au stade de la¬†moudghahavec celle d’un morceau de gomme qu’on a m√Ęch√©, nous voyons des similarit√©s entre les deux.
A)¬†Dessin d’un embryon au stade de lamoudghah.¬† Nous pouvons voir, sur le dos de l’embryon, les somites qui ressemblent √† des traces de dents.¬† (The Developing Human[L’humain en d√©veloppement], Moore et Persaud, 5e √©dition., p. 79.)
B)¬†Photographie d’un morceau de gomme qui a √©t√© m√Ęch√©. (Cliquez sur l’image pour l’agrandir.)
Illustration 6  (Cliquez ici pour agrandir)

Comment Mohammed¬†¬†aurait-il pu savoir tout cela il y a 1400 ans, alors que les scientifiques ne l’ont d√©couvert que r√©cemment en utilisant des √©quipements de pointe et de puissants microscopes qui n’existaient pas √† cette √©poque-l√†?¬† Hamm et Leeuwenhoek furent les premiers scientifiques √† observer des cellules de sperme humain √† l’aide d’un microscope perfectionn√© en 1677 (c’est-√†-dire plus de 1000 ans apr√®s la venue de Mohammed¬†).¬† Ils crurent erron√©ment que la cellule de sperme contenait un √™tre humain miniature pr√©form√© qui grandissait √† partir du moment o√Ļ il √©tait d√©pos√© dans l’appareil g√©nital femelle.7

Le professeur √©m√©rite Keith L. Moore8¬†est l’un des scientifiques les plus en vue dans les domaines de l’anatomie et de l’embryologie, et il est l’auteur de l’ouvrage intitul√©¬†The Developing Human¬†[L’humain en d√©veloppement], qui a √©t√© traduit en huit langues.¬† Ce livre est un ouvrage de r√©f√©rence scientifique et il a √©t√© choisi par un comit√© sp√©cial, aux √Čtats-Unis, comme le meilleur livre r√©dig√© par un seul auteur.¬† Le docteur Keith Moore est professeur √©m√©rite d’anatomie et de biologie cellulaire √† l’Universit√© de Toronto, Toronto, Canada.¬† Il y a √©t√©, auparavant, vice-doyen du D√©partement des Sciences fondamentales √† la Facult√© de M√©decine et, pendant 8 ans, le pr√©sident du D√©partement d’Anatomie.¬† En 1984, il re√ßut un des prix les plus distingu√©s attribu√©s dans le domaine de l’anatomie au Canada, le J.C.B., Grand Prix de l’Association canadienne des anatomistes.¬† Il a dirig√© plusieurs associations internationales, dont l’Association canado-am√©ricaine des anatomistes et le Conseil de l’union des sciences biologiques.¬†¬†

En 1981, au cours de la Septi√®me Conf√©rence M√©dicale √† Dammam, en Arabie Saoudite, le professeur Moore affirma: “Ce fut pour moi un grand plaisir que d’aider √† clarifier les passages du Coran qui parlent du d√©veloppement humain.¬† Il ne fait aucun doute, √† mon esprit, que ces passages ont √©t√© r√©v√©l√©s √† Mohammed par Dieu, parce que la presque totalit√© de ces connaissances n’ont √©t√© d√©couvertes que plusieurs si√®cles plus tard.¬† Pour moi, cela constitue une preuve que Mohammed √©tait un messager de Dieu.”.9¬† ¬† ¬† ¬†

On posa donc au professeur Moore la question suivante: “Cela signifie-t-il que vous croyez que le Coran est la parole de Dieu?”.¬† Il r√©pondit: “Je n’ai aucun probl√®me √† l’accepter.”.10

Au cours d’une autre conf√©rence, le professeur Moore d√©clara: “D√Ľ au continuel processus de modification au cours du d√©veloppement, la classification des stades de l’embryon humain est complexe.¬† C’est pourquoi nous consid√©rons que nous pourrions d√©velopper un nouveau syst√®me de classification en utilisant les termes mentionn√©s dans le Coran et la¬†Sounnah¬†(ce que Mohammed¬†¬†a dit, fait, ou approuv√©).¬† Le syst√®me propos√© est simple, complet, et en conformit√© avec les connaissances embryologiques actuelles.¬† L’√©tude approfondie du Coran et des¬†hadiths¬†¬†(rapports fid√®les transmis par les compagnons du proph√®te Mohammed¬†¬†sur ce que ce dernier a dit, fait, ou approuv√©) durant les quatre derni√®res ann√©es a r√©v√©l√© un syst√®me de classification des embryons humains qui est tr√®s √©tonnant du fait qu’il date du septi√®me si√®cle de notre √®re.¬† Bien qu’Aristote, le fondateur de la science de l’embryologie, e√Ľt d√©couvert, en √©tudiant des oeufs de poules, au quatri√®me si√®cle avant J.-C., que les embryons de poussins se d√©veloppent par stades, il n’a jamais donn√© de d√©tails sur ces stades. D’apr√®s ce que nous savons sur l’histoire de l’embryologie, il y avait tr√®s peu de connaissances sur les stades et la classification des embryons humains avant le vingti√®me si√®cle.¬† Pour cette raison, les descriptions de l’embryon humain que l’on retrouve dans le Coran n’ont pu √™tre bas√©es sur les connaissances scientifiques du septi√®me si√®cle.¬† Donc la seule conclusion raisonnable est que ces descriptions ont √©t√© r√©v√©l√©es √† Mohammed par Dieu.¬† Il ne pouvait conna√ģtre de tels d√©tails parce qu’il √©tait illettr√© et n’avait absolument aucune formation scientifique.”.11¬† ¬†¬†

_____________________________

Notes:

(1)¬†Notez que ce qui est √©crit entre ces parenth√®ses¬†¬†…¬†¬†sur notre site n’est que la traduction du sens des versets du Coran.¬† Ce n’est pas le Coran comme tel, qui lui est en arabe.¬†Retour au texte

(2)¬†The Developing Human¬†[L’humain en d√©veloppement], Moore et Persaud, 5e √©dition., p. 8.¬†Retour au texte

(3) Human Development as Described in the Quran and Sunnah[Le développement humain tel que décrit dans le Coran et la Sounnah], Moore et al., p. 36. Retour au texte

(4) Human Development as Described in the Quran and Sunnah[Le développement humain tel que décrit dans le Coran et la Sounnah], Moore et al., pp. 37-38. Retour au texte

(5)¬†The Developing Human¬†[L’humain en d√©veloppement], Moore et Persaud, 5e √©dition., p. 65.¬†Retour au texte

(6)¬†The Developing Human¬†[L’humain en d√©veloppement], Moore et Persaud, 5e √©dition., p. 8.¬†Retour au texte

(7)¬†The Developing Human¬†[L’humain en d√©veloppement], Moore et Persaud, 5e √©dition., p. 9.¬†Retour au texte

(8) Note: la profession de tous les scientifiques mentionnés sur ce site a été mise à jour pour la dernière fois en 1997. Retour au texte

(9) La référence pour ce commentaire est This is the Truth [Ceci est la vérité] (cassette vidéo).  Pour obtenir une copie de cette cassette vidéo, visitez cette page. Retour au texte    

(10) This is the Truth [Ceci est la vérité] (cassette vidéo). Retour au texte

(11) This is the Truth [Ceci est la vérité] (cassette vidéo).  Pour obtenir une copie, voir la note numéro 9. Retour au texte

 

LE NOUVEAU CALENDRIER DE PRIERE 2014 EST ARRIVE

CLIQUEZ¬†ICI POUR L’APERCU

VOUS LE TROUVEREZ AU CENTRE ACSE A SANCE OU A LA BOUCHERIE (de Lahbib) 

SA VI-HA PRES DE L’ANCIEN ABATTOIR

Du nouveau chez Californian Muslims !

Affichage de Flyer.png

PROCHAINEMENT LA VIDEO SUR LA FATWA…

CLIQUEZ SUR L’AFFICHE
BESOIN D'UNE FATWA copie