Le mariage religieux en France et ses conséquences

VIDEO REPONSE A: L’Islam n’est pas une religion de paix

Tenter de nuire à l’islam est comme vouloir nuire à la lune en lui crachant dessus

Il est devenu commun en France, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, en Australie
que des hommes et des femmes tentent de salir l’islam et l’honneur de notre ProphĂšte salallahou ‘aleyhi wa salam. Des insultes, des calomnies, des manipulations, des mensonges qui n’empĂȘchent pas pour autant l’islam pĂ©nĂ©trer les cƓurs des non-musulmans et la oumma de s’aggrandir. RĂ©cemment,……..

 

reponse-islamophobe

Il est devenu commun en France, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis, en Australie
que des hommes et des femmes tentent de salir l’islam et l’honneur de notre ProphĂšte salallahou ‘aleyhi wa salam. Des insultes, des calomnies, des manipulations, des mensonges qui n’empĂȘchent pas pour autant l’islam pĂ©nĂ©trer les cƓurs des non-musulmans et la oumma de s’aggrandir. RĂ©cemment, aprĂšs avoir combattu l’islam pendant des annĂ©es, Arnaud Van Doorn ancien homme politique proche du parti d’extrĂȘme droite proche de Geert Wilders, a embrassĂ© l’islam.

Membres du Bloc identitaire, militants d’extrĂȘme droite, acteurs de la fachosphĂšre, disciples de Christine Tasin et faux-rebelles membres de Riposte LaĂŻque
 cette vidĂ©o est pour vous. Votre combat est vain, occupez-vous de vos familles, de vos enfants et de causes plus nobles. Vous perdez votre temps, nuire Ă  l’islam est peine perdue.

Vouloir Ă©teindre l’islam est comme vouloir s’en prendre au soleil avec un verre d’eau, Ă  la fois stupide et clairement inefficace. Qu’Allah vous guide et fasse de vos enfants, une descendance pieuse qui l’adorera et suivra les enseignements du ProphĂšte salallahou ‘aleyhi wa salam !

Publié le 2 février 2014 par AJIB.fr

Philippines: des députés proposent une loi pour protéger le port du hijab

 

Le port du hijab relĂšve d’une grande importance dans la vie d’une musulmane. Aux Philippines, conscients de sa portĂ©e, des dĂ©putĂ©s ont proposĂ© de voter une loi pour protĂ©ger le port du hijab. Cette loi viserait Ă  faire en sorte que les musulmanes qui ont optĂ© pour le hijab soient protĂ©gĂ©es en cas de discriminations. Il [
]

Hataman philippine

 

Le port du hijab relĂšve d’une grande importance dans la vie d’une musulmane. Aux Philippines, conscients de sa portĂ©e, des dĂ©putĂ©s ont proposĂ© de voter une loi pour protĂ©ger le port du hijab.

Cette loi viserait Ă  faire en sorte que les musulmanes qui ont optĂ© pour le hijab soient protĂ©gĂ©es en cas de discriminations. Il arrive en effet qu’elles soient victimes de pratiques discriminantes de la part d’institutions, d’établissements, ou d’entreprises.

Si cette loi est adoptĂ©e, en vertu de la libertĂ© de culte, et de la libertĂ© d’expression, les entitĂ©s ne pourront pas refuser, dans le cadre d’un emploi, d’un service, ou autre, une femme sous le seul prĂ©texte qu’elle se couvre les cheveux.

Ce projet de loi, baptisé « Equal Protection Act« , est soutenu par des législateurs musulmans, qui ont à présent la tùche de convaincre leurs confrÚres non musulmans.

Bien que la population Philippine compte environ 5% de musulmans, et que l’islam reprĂ©sente la deuxiĂšme religion du pays aprĂšs le catholicisme, des femmes sont rĂ©guliĂšrement victimes d’agissements islamophobes. A l’occasion de la journĂ©e mondiale du hijab, l’une d’elles, a racontĂ© au Forum du Centre culturel de Shariff Kabunsuan, son tĂ©moignage. Elle Ă©voque l’humiliation qu’elle a ressentie à l’occasion d’un CongrĂšs, oĂč son mari, Mujiv Hatama, homme politique, Ă©tait membre. En effet, elle s’est vue refusĂ©e l’entrĂ©e du lieu du CongrĂšs parce qu’elle refusait d’enlever son hijab. La femme de l’homme politique, en a fait depuis un combat. Sitti Djalia Hataman est Ă©galement engagĂ©e politiquement. Elle a fait savoir qu’elle se battrait pour le droit de la femme musulmane Ă  porter fiĂšrement le hijab.

Souhaitons que cette loi soit adoptĂ©e. Des pays devraient alors en prendre de la graine, mĂȘme ceux Ă  forte population musulmane.

 

Ajib.fr | Publié le 6 février 2014 par Oum Michket

L’argent, source de conflit : la dette – Othmane Iquioussen