MÂCON : Temps de recueil en hommage au père Hamel, et à toutes les victimes d’attentats – « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux »

SONY DSC

Entre 150 et 200 personnes se sont rassemblées ce midi à la cathédrale Saint-Vincent pour un hommage et un temps de prière. Un rassemblement à l’esprit oeucuménique, sous surveillance policière.

L’association pour la culture, la science, et l’éducation, l’ACSE, représentant le groupe interreligieux de Mâcon a pris la parole. Son représentant, Monsieur Kaygisyz, a lu avec émotion la première sourate du Coran, celle qui introduit de nombreuses prières : « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Louange à Allah, le Seigneur des univers. »
Le père Bachelet qui officiait, accompagné des pères Labruyère, Dussauge, et Lagrange, a parlé au nom des musulmans de France, pour dire « leur profond deuil, et leur sidération, contre des actes blasphématoires, désignés comme tel dans le Coran lui-même », et dire également que “L’Eglise de France est touchée au plus profond d’elle-même”.

Le message est clair : il y a des massacres, des tueries, il y a eu mardi matin à Saint-Etienne du Rouvray, commune aussi tranquille que peut l’être Mâcon, l’assassinat d’un prêtre d’un vieil homme, vulnérable, et tout ceci ne saurait s’exécuter au nom d’une religion, quelle qu’elle soit. « Le monde est en guerre, mais toutes les religions veulent la paix. », ce qu’elles n’ont du reste pas toujours voulu. Réaffirmer l’espérance et la foi, réaffirmer l’amour et la fraternité, c’est résister à l’immense régression à laquelle les attentats invitent.

A l’extérieur de la cathédrale, polices nationale et municipale, la BAC.
Les gens sont ressortis souvent émus, voulant rejoindre ce groupe interreligieux, apporter leur part à l’édifice, rester dans des mouvements de construction, coûte que coûte.

Ce dimanche, quelques musulmans viendront garder l’Eglise Notre-Dame de la Paix pendant la célébration.
Symboliquement.

Posted in Actualités

Laisser un commentaire