Quand la gastro-entérite rôde, comment l’éviter ?

Que l’épidémie soit déjà là ou presque arrivée, il convient de se protéger et de limiter les risques d’attraper une gastro-entérite. Comment ne pas tomber malade et résister à l’infection, facilement contagieuse… L’Inpes rappelle quelques règles de base.

Chaque hiver, le Réseau Sentinelles scrute les pics de maladies infectieuses dans chaque région métropolitaine. Il alerte en cas d’épidémie déclarée. Début février 2014, l’incidence nationale de la diarrhée aiguë ayant conduit à une consultation chez un médecin généraliste était de 247 cas/100 000 habitants. Cinq régions avaient ainsi dépassé le seuil épidémique national (268 cas pour 100 000 habitants) : PACA, Nord Pas de Calais, Haute-Normandie, Alsace, Bretagne.

La gastro-entérite se transmet facilement

La gastro-entérite est une infection du système digestif causée surtout par un virus. Ce dernier survit au minimum huit heures sur les surfaces inertes et parfois jusqu’à sept jours. La maladie dure en moyenne de 2 à 5 jours, mais on peut rester contagieux jusqu’à 3 jours après la guérison. Les symptômes sont nombreux et déplaisants : vomissements, diarrhée aiguë, fatigue, perte d’appétit, maux de tête, fièvre, frissons, douleurs d’estomac, crampes abdominales, nausées. Cette infection saisonnière, en plus des désagréments qu’elle occasionne, peut entraîner un risque de déshydratation, qui peut avoir des conséquences graves chez les plus fragiles, notamment les nourrissons, jeunes enfants et personnes âgées.

Lavage des mainsVotre allié principal contre les gastro-entérites: un lavage efficace des mains en 7 étapes

Lavage en 15 secondes

  1. Paume contre paume
  2. Paume contre dos de la main
  3. Doigts entrelacés
  4. Paume contre doigts
  5. Pouces
  6. Ongles
  7. Poignets

Rinçage en 10 secondes

Séchage : idéalement avec une serviette en papier à usage unique.

Même des mains propres en apparence sont porteuses de nombreux germes. Ces derniers s’y déposent chaque fois qu’elles se trouvent en contact avec un objet souillé ou une personne malade. Ainsi, même sans symptôme apparent, nous transportons des virus et prenons le risque de contaminer les autres. Il est vivement conseillé de se laver les mains le plus régulièrement possible notamment à des moments considérés comme essentiels : après être allé aux toilettes, avant de cuisiner ou de manger, avant de s’occuper d’un enfant ou encore en rentrant chez soi après avoir utilisé les transports en commun. L’usage du savon est à privilégier surtout lorsque les mains sont sales ou souillées. L’usage des solutions hydro-alcooliques (SHA) est efficace pour éliminer de nombreux microbes transmissibles, mais ne l’est pas contre tous les germes. Les SHA doivent rester une solution de secours en cas d’absence de point d’eau et de savon. Elles sont à utiliser sur des mains visiblement non souillées car elles désinfectent mais n’enlèvent pas les saletés.

Les autres reflexes à adopter

  • Éviter les contacts directs et indirects avec des personnes infectées ou potentiellement infectées
  • Evitez de manger des aliments périmés
  • Lavez avec soin les fruits et les légumes
  • Éviter les lieux fréquentés si vous êtes malade

Pour en savoir plus

Posted in Actualités

Laisser un commentaire