Voici les 5 types de patience en Islam

En Islam la patience est considérée comme une des plus grandes vertus.
« Celui qui persĂ©vĂšre Allah lui donne la patience. Et aucun homme n’a reçu de meilleur et de plus large don que la patience. » [RapportĂ© par Al-BukhĂąrĂź].
Allah soubhanou wa ta’ala demande Ă  chaque musulman de faire preuve d patience pour espĂ©rer une rĂ©compense Ă  la hauteur de son Ă©preuve.

« L’homme a Ă©tĂ© crĂ©Ă© prompt dans sa nature. Je vous montrerai Mes signes [la rĂ©alisation de Mes menaces]. Ne me hĂątez donc pas. » (Coran, 21/37).
« Ô les croyants! Cherchez secours dans l’endurance et la áčąalāt. Car Allah est avec ceux qui sont endurants. » (Coran, 2/153).
« Certes vous serez Ă©prouvĂ©s dans vos biens et vos personnes; et certes vous entendrez de la part de ceux Ă  qui le Livre a Ă©tĂ© donnĂ© avant vous, et de la part des Associateurs, beaucoup de propos dĂ©sagrĂ©ables. Mais si vous ĂȘtes endurants et pieux… voilĂ  bien la meilleure rĂ©solution Ă  prendre. » (Coran, 3/186).
« MoĂŻse dit Ă  son peuple: «Demandez aide auprĂšs d’Allah et soyez patients, car la terre appartient Ă  Allah. Il en fait hĂ©ritier qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et la fin (heureuse) sera aux pieux».Mais la patience ne peut pas rester seulement thĂ©orique mais elle doit comporter une dimension pratique indispensable Ă  sa peine rĂ©alisation. » (Coran, 7/128).

Voici les cinq types de patience auquel le musulman fait face tout le long de sa vie:

– Al wĂąjib (l’obligatoire)
Elle englobe la patience dans les choses ou actions interdites.
Elle se rapporte aussi à la patience dans les aléas incontrÎlables de la vie comme la pauvreté ou la maladie.

– Al mandĂ»b (la patience encouragĂ©e)
Il s’agit de l’abstinence dans les choses dĂ©testables
(makrĂ»h) ou dans le fait de s’abstenir de se venger en cas d’injustice.
Elle comporte aussi la patience dans l’exĂ©cution des actes d’adoration non obligatoires mais aimĂ© par Allah (mustahabb)

– Al mahdhĂ»r (la patience interdite)
Voici une forme de patience que le croyant doit Ă©viter de pratiquer comme le fait de se priver d’alimentation et de boisson si cela entraĂźne la mort.
Cette patience interdit la mendicité ou le combat.

– Al makrĂ»h (la patience dĂ©testable)
La patience dans l’abstinence des besoins naturels (nourriture, boisson, relations conjugales) Ă  la mesure des consĂ©quences nĂ©gatives que ce type de patience aura sur une personne.

– Al mubĂąh (la patience permise)
La patience dans l’abstinence des actes autorisĂ©s.

Posted in Actualités

Laisser un commentaire